Équitation centrée

« Une personne centrée, bien équilibrée, consciente
de son corps et de celui de son cheval l’aidera à développer une musculature harmonieuse, à se déplacer dans un bon équilibre avec une grande aisance dans ses mouvements. 
Le cheval, alors libre de travailler en symbiose avec son cavalier, prendra plaisir à la tache sans ressentir de stress
ni éprouver de douleurs comme c’est trop souvent le cas.
La liberté dans le mouvement conduit à l’efficacité,
elle-même source de beauté »


L’équitation centrée Sally SWIFT

20191005_162330_2.jpg

L’équitation centrée n’est pas une nouvelle méthode pour apprendre à monter
à cheval, c’est une autre façon de considérer son corps de cavalier.

Nourrie de la pratique des arts martiaux et de la maîtrise de soi, cette approche est fondée sur le bon usage
du corps, de l’esprit et des énergies du cavalier. Elle donne les moyens d’acquérir cet équilibre physique et mental qui permet une meilleure communication avec son cheval et amène à ne faire qu’un avec lui.

Savoir utiliser son corps de manière claire et confortable, voila qui ne peut, sans aucun doute, que convenir
à nos montures !

Tout le travail de l’Équitation Centrée découle de la mise en œuvre des Quatre Bases et de la Liaison au sol.
Ces Quatre Bases sont : le centrage, la respiration, le regard doux et des blocs de construction.

Le centrage

notion fréquemment utilisée dans la pratique
des arts martiaux, permet aux autres Bases
de s’accorder pour que votre corps évolue naturellement et avec aisance.
Avec une intention claire et précise, le centrage assurera la coordination nécessaire à l’accomplissement des mouvements souhaités


La respiration fluide

est la libre circulation de l’air dans tout l’espace corporel (pied – tête). En douceur, le corps
se détend et s’harmonise avec celui du cheval.


Le regard doux

consiste à élargir sa vision en utilisant au maximum sa vision périphérique. Il aide à prendre conscience de ce qui se passe autour de soi,
en dessous de soi et en soi

Illust2 copie.gif
illust3.gif
Illust1.gif

Les blocs de construction

correspondent à un alignement correct des diverses parties du corps. Le cavalier en équilibre ne passe pas tout son temps à le rechercher ou à faire des efforts musculaires supplémentaires pour compenser et éviter de tomber.
Pas d’efficacité sans équilibre.


La liaison au sol

est la sensation d’être relié à la terre.
Elle procure une plus grande stabilité et permet de trouver son centre, de mieux respirer, d’élargir son champ de vision, d’être en équilibre et de se grandir.

illust6.gif

Pourquoi l‘équitation centrée

 

LES Stages

La manière dont l’homme utilise son corps influence profondément le cheval dans la communication au sol
ou montée.
Améliorer sa locomotion à pied favorise son équitation grâce à un meilleur contrôle et à une perception accrue du corps, une conscience de soi même et du cheval pour un partage dans le confort physique et émotionnel.

Ce travail de prise de conscience psycho-corporel vise à optimiser le potentiel de chacun à cheval comme dans sa vie quotidienne.
En gérant mieux leur corps et leur mental, les cavaliers transfèrent moins leurs dysfonctionnements et leur stress vers leurs chevaux. Ils y gagnent en confiance, en sécurité
et en plaisir.
L’équitation centrée apprend à ressentir son corps et celui du cheval et à donner du sens à nos sensations.

Beaucoup de cavaliers ne savent pas respirer ou respirent mal et de ce fait, développent des tensions musculaires.

 En apprenant à utiliser le souffle, ils peuvent se relâcher et trouvent une aide précieuse dans la communication avec le cheval.Il est possible alors de faire la différence entre tension musculaire (raideur, effort) et tonicité (souplesse, facilité).Par de multiples exercices à pied, avec un gros ballon ou des balles, 

un trampoline, un cheval de fer ou un manche à balai, 

le cavalier apprend à découvrir son équilibre, son fonctionnement corporel, ses mauvaises postures
et à se corriger lui-même avec l’aide de l’instructeur.

 

Il aura la possibilité d’être tour à tour cheval ou cavalier
sur du travail de marche au sol et vérifier comment son attitude peut influencer la locomotion du cheval.
Ce qu’il aura intégré au sol, il pourra alors le transférer facilement sur le cheval.
L’originalité et le côté ludique des exercices permettent d’apprendre dans la décontraction et la bonne humeur et le rire est souvent au rendez vous.

P1030500 - Copie (2).jpg